Pourquoi je ne publie pas régulièrement : je vous explique tout .

Coucou mes petites lucioles,

Aujourd’hui, je reviens vers vous pour vous parler de mon absence.

Il existe plusieurs raisons à cela et je vais tenter de vous les expliquer.

Tout d’abord, je tenais à m’excuser de cette absence. Même moi, cela m’a énormément manqué. Me revoilà.

    1. L’inspiration

Parfois, je ne sais pas quoi écrire. Sincèrement et souvent j’ai l’impression d’écrire des articles qui ne sont pas selon vos goûts. Un sentiment de découragement où de tourner en  rond.  J’ai même cette sensation de trop écrire où pas assez.

J’ai aussi le problème du « syndrome de la page blanche ». Ce qui veut dire que je ne peux pas écrire. Un manque d’inspiration, les mots qui ne viennent pas, des sujets que je ne trouve pas.

Bref, quand je passe par ces phases c’est assez compliqué d’écrire et de vous proposer des contenus de qualité.

2. La santé

Je n’en parle pas souvent mais j’ai des soucis de santé qui font que je dois me tenir hors de portée d’un ordinateur.

Je vais essayer de vous expliquer sans utiliser des mots scientifiques trop compliqué mes ennuis de santé.

Tout d’abord, je vais vous parler d’un souci omniprésent dans ma vie et qui parfois peut provoquer des remous et des soucis.

Les tremblements essentiels / orthostatiques.

Qu’est ce que c’est ? Simplement des tremblements des mains qui peuvent apparaitre au repos ou dans des situations parfois incongrus.

Par exemple, je ne peux pas boire un verre en ville sans une paille car je risque de le mettre par terre.

Il n’y a pas de médicaments pour cela, à part du repos.

Hernie cervicale / Névralgie cervico-brachiales/arthrose

Ouh la que de mots compliqués. Il s’agit d’une usure des disques intervertébraux de la nuque. De plus, j’ai de l’arthrose dans les cervicales ce qui provoque un frottement sur les nerfs.

Cela se traduit par une douleur vive dans le cou ainsi que la sensation du bras mort dans le membre concerné (ici le bras gauche avec un début sur le bras droit).

Il n’y a pas de remède miracle . Je prends des anti-inflammatoires et je porte un collier cervicale en cas de trop grosse douleur. Et bien sur garder le lit dos à plat.

Il existe des remèdes mécaniques tels que l’infiltration ou encore l’opération mais je repousse l’échéance car je pense pouvoir affronter ce problème encore quelques temps sans cela.

Cet article n’a pas pour but de vous rendre triste ni même de vous apitoyer sur mon sort.

Je vous parle de la situation telle qu’elle est sans aucune arrière pensée . Si ce n’est de vous faire qu’un handicap n’est pas forcément visible .

Je sais que mon retour peu paraitre un peu morose mais je vous promet des pépites en articles avec des découvertes beauté, santé, séries .

Je vous dit à très vite.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *