Comment bien lire une étiquette de cosmétiques : les ingrédients qu’il faut éviter…

Coucou mes petites lucioles,

Aujourd’hui, un petit article (ou pas d’ailleurs) qui va je l’espère vous aider un tout petit peu.

Je vais parler cosmétiques et compositions . Ou  comment savoir décrypter une étiquette et comprendre les noms chimiques et ainsi les éviter.

Il reprend en détail le premier article : je remercie par avance le blog de Gala (ici).

Une étiquette de cosmétiques est un peu comme un parchemin qui nécessite une bonne dose de compréhension.

Je vais vous donner quelques clés même si la liste est longue et non exhaustive.

Parabenes (non, ce n’est pas félicitations en brésilien) .

Et ses dérivés : Methylparaben, propylparaben, butylparaben, parahydroxybenzoate de propyle, parahydroxybenzoate de méthyle.

Les ammoniums quaternaires : substitut du silicone très présent dans les après shampooing.

Les conservateurs : Sodium benzoate, potassium sorbate, benzyl alcohol, dehydroacetic acid.

Les sulfates : des tensioactifs sulfatées qui font mousser les shampooings issus d’huiles  végétales de palme de coco. Ils sont mauvais et irritant pour la peau et le cuir chevelu.  Ils ont également un impact nocif sur l’environnement.

Je vous remet le lien vers mon article sur ma transition vers les produits naturels.

Retour aux produits naturels : pourquoi ?

Voici quelques noms : sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate, ammonium lauryl sulfate.

Les phthalates

D’une façon générale et d’une façon globale j’essaie de faire attention à la composition de mes produits.

Il faut savoir que les produits dit « bonne composition » peuvent paraitre inaccessibles pour certaines bourses.

J’ai pris le partie d’en faire moi-même et aussi d’en consommer également (savon de Marseille sans huile de palme, savon noir…). Je ne recommanderais aucune marque car cela dépends réellement de ce que vous chercher.

Cet article à juste un but informatif afin de vous éclairer sur ce que nous mettons sur nos visages, nos corps et nos cheveux.

N’hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaires, à partager cette article avec votre communauté .

A très vite pour la suite

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *